Une radio communautaire

Cela fait 48 semaines d’affilée que je publie la Minute du Freelance.

Et je viens de poster la 3ème émission de la Radio des Freelances, une radio que j’ai lancée en novembre 2011.

Tout ça pour vous dire que :
- je ne suis pas un homme de radio,
- je n’ai pas une voix dite de « radio »,
- j’ai utilisé des outils disponibles pour tous, simples et gratuits,
- je suis persévérant,
- j’apprends en faisant
- je m’améliore chaque semaine,
- …

Tout ça pour vous dire aussi que vous pouvez le faire, si vous avez envie de le faire.

Et je me dis, par conséquent, que pour une communauté, aussi, ça peut être intéressant de proposer ce type de média.

Imaginez…
- le podcast mensuel de la communauté, réalisé avec des membres autour d’un thème précis,
- une émission en direct ou en différé en utilisant Skype,
- des questions posées vocalement à une personnalité via un service type Audioboo ou Soundcloud,
- une vraie radio communautaire, en utilisant un outil comme Radionomy par exemple,…
- …

Au plaisir de vous entendre :)

Un rapport annuel communautaire

Les entreprises cotées à la Bourse et quelques autres, publient chaque année un rapport annuel, dans lequel elles compilent tous les faits marquants de l’année écoulée.

Pourquoi ne pas en faire un également pour votre communauté ?

Ce document de synthèse, qui rassemblerait les événements – les vôtres, mais surtout ceux de vos membres-, serait très intéressant à plus d’un titre :
- pour l’interne : ce document vous aiderait à faire avancer la cause de la communauté auprès de vos collègues, à leur expliquer ce que vous faites (eh oui, malgré leur air de connivence, il y en a encore plein qui pensent que vous ne  faites pas grand chose de vos journées et d’autres aussi nombreux qui ne comprennent pas vraiment votre mission)

- pour l’externe : vos membres seraient évidemment fiers d’y être et d’avoir participé à sa réalisation (eh oui, vous devez les inclure dedans, de la genèse à sa publication, car si c’est pour pondre un document à votre gloire, cela risque de ne pas intéresser grand monde ;)

Regardez ce que cela peut donner ici.

A vous de jouer :)

Qu’avez-vous de prévu d’ici à la fin de l’année pour votre communauté ?

Quatre mois nous séparent de la fin d’année…

Qu’avez-vous prévu pour votre communauté ?

Quelles sont les prochaines grandes étapes communautaires ? Les avez-vous déjà planifiées ? En avez-vous déjà parlé avec vos membres ? Les avez-vous impliqués dans la démarche ? Qu’en ont-ils pensé, et qu’ont-ils proposé ?

A vous de jouer.

Interview de Andrew Krzmarzick, Community manager de Govloop

Mardi soir, j’étais invité en fin de journée par Bercy à rencontrer Andrew Krzmarzick, Community manager de Govloop, un réseau social destiné aux agents de l’administration américaine.

Andrew était intervenu plus tôt dans la journée au colloque « Génération Y et gestion publique : quels enjeux ?« , organisé par l’Institut de la gestion publique et du développement économique (IGPDE).

Dans cette interview, Andrew nous rappelle ce qu’est Govloop, à quoi sert ce réseau social utilisé par 45 000 personnes dans le monde entier, et partage également un peu de son quotidien.

A la fin de l’interview, Andrew nous confie qu’il a été un ancien séminariste et que son rôle de Community manager lui rappelle, par certains aspects, celui d’un prêtre. Pour Andrew, le succès de Govloop s’explique parce qu’il n’a pas été créé par l’administration américaine, mais par une poignée de personnes qui voulaient faire évoluer les choses à travers le partage d’information et les rencontres. Ce constat, je le trouve très intéressant, plein de bon sens, et qui peut en partie expliquer l’échec de nombreuses initiatives, plus ou moins communautaires…

Partagez votre roadmap avec vos membres

Capture d’écran 2011-04-26 à 22.43.15
C’est peut-être un détail pour vous, mais j’aime bien quand les entreprises partagent leur roadmap – comprenez leur feuille de route, la direction qu’elle va prendre dans les prochains mois.

Je suis tombé sur celle de OneMinuteNews.com, et j’ai apprécié ce partage, car cela me donne le sentiment d’être dans la « boucle ». Idem chez Rapha, chez qui j’achète mes vêtements pour le vélo. Là aussi, Rapha propose une page entière dans laquelle la marque y partage ces événements à venir pour l’année 2011.

D’un point de vue communautaire, vous pouvez bien évidemment aller plus loin, en créant une page spéciale où vous listez vos moments forts tout en permettant, par exemple, à vos membres d’y participer, de vous aider, voire de proposer leurs propres événements.

rapha Partagez votre roadmap avec vos membres

Nos membres loyaux

Dans un de ses derniers billets, Seth Godin se demande qui sont nos meilleurs clients et comment nous les traitons. Habituellement, ces meilleurs clients sont classés en fonction de leurs dépenses – en clair, celui qui dépense beaucoup est un excellent client…

Toutefois, dit-il, nos meilleurs clients ne sont pas ceux-là, mais bien ceux qui parlent de nous, qui nous recommandent en permanence à leur entourage. Des pratiques que nous connaissons bien sur nos communautés, car nous savons que l’action de ces membres sera plus efficace que n’importe quelle autre campagne de buzz ou de pub traditionnelle.

Du coup, assurons-nous que nous proposons les bons outils qui facilitent et favorisent ces recommandation, et imaginons en priorité des événements et des instants « magiques » sur nos communautés, qui provoqueront cette irressistible envie d’en parler autour de soi.

Comment faire une newsletter pour sa communauté ?

Certaines communautés ont des newsletters pour entretenir un lien spécial avec leurs membres. Malheureusement, il est très rare d’en trouver de qualité – comprendre : qui valorise vraiment les membres, leurs réalisations, et qui nous parle d’événements communautaires marquants. La plupart du temps, elles nous proposent uniquement une info descendante, de l’entreprise vers le membre, et elle est malheureusement agrémentée d’informations qui ont rarement à voir avec le schmilblick…

Personnellement, j’aime beaucoup les newsletters. J’en envoie, par exemple, à certains de mes clients, ainsi qu’aux personnes que je forme. J’essaie toujours d’apporter un contenu autour d’idées et de conseils destinés à les aider à être encore meilleurs. J’y parle de lectures ou de projets que je trouve enrichissants.

Comment faire une newsletter ?
J’utilise Mailchimp.com, un outil gratuit qui vous permet d’envoyer un newsletter en la personnalisation tant sur le fond que la forme. Il y a d’autres outils, mais celui là est simple à utiliser (la preuve, je m’en sers !).

J’aime beaucoup cet outil parce qu’il communique via des API (ces mêmes logiciels qui vous connectent à un service en utilisant vos identifiants Facebook ou Twitter) avec d’autres services que j’utilise, comme Highrise, un outil de gestion de contacts.

Si vous avez des ressources techniques et graphiques en interne, utilisez-les. Mais attention : ce qui est simple sur le papier – écrire une newsletter et l’envoyer – peut vite devenir une usine à gaz, de la définition du contenu à sa validation. Mon conseil : faites simple. Inutile de la surcharger : il vaut mieux une newsletter avec 2 infos qui seront lues plutôt qu’une comprenant 150 liens à cliquer et des infos dans tous les sens.

Ne vous compliquez pas la vie.

Un exemple de simplicité avec merci-facteur.com

nl2 Comment faire une newsletter pour sa communauté ?

Et un template pour vous inspirer si vous envisagez de créer votre newsletter.

nl3 Comment faire une newsletter pour sa communauté ?

Quelques recommandations
Respectez la loi dite LCEN, qui régit, en partie, les communications électroniques. N’oubliez pas que vous n’avez pas le droit d’envoyer votre newsletter si le destinataire n’en a pas exprimé le souhait. Vous devez aussi lui permettre un désabonnement facile. Petite message à certains : ce n’est pas parce qu’on vous a donné une carte de visite que vous devez vous sentir obligé de nous envoyer votre newsletter – là, c’est un manque de savoir-vivre évident ;)

Comment faire un podcast pour sa communauté ?

Un podcast est un format sympa pour communiquer avec sa communauté. J’en ai fait quelques uns, et je devrais en refaire d’autres très prochainement.

Au niveau de votre communauté, votre podcast peut devenir le show audio de votre communauté. A terme, vous pouvez aussi constituer un petit groupe de « chroniqueurs », un peu comme ce qui se fait dans certains émissions télévisées. D’une manière générale, vos membres ont des choses à dire, et les exprimer avec leur propre voix, peut s’avérer être un dispositif original, simple et efficace pour dynamiser et apporter un contenu à valeur ajoutée aux membres de votre communauté.

Pour débuter
Vous pouvez soit être en présence de vos membres, soit « seul » avec eux via une liaison Skype ou Google Talk.

1) Si vous êtes en présence de quelques membres, dans un café ou dans vos locaux, vous pouvez utiliser un simple dictaphone. Généralement, j’utilise un petit enregistreur Olympus, muni d’un port USB, qui me permet ensuite de récupérer sur mon Mac le son de mes discussions en MP3. Si vous n’en avez pas, vous pouvez utiliser un iPhone, avec la fonction Dictaphone.

2) Si vous donnez rendez-vous à quelques membres sur Skype ou Google Talk, choisissez un thème de discussion. Pour débuter, une session « Faisons connaissance » fera l’affaire. Vous pouvez aussi opter pour un point sur les évolutions de la communauté en 2011. Au fur et à mesure, rien ne vous empêche de bâtir un vrai programme à part entière, avec des sujets, des reportages et même des invités.

Personnellement, j’utilise un logiciel spécial pour Mac, de la société ecamm, qui me permet d’enregistrer ma conversation via Skype

 et qui la transforme en MP3.

Le montage
Je récupère le son MP3 dans Garageband sur Mac, où je fais le montage. C’est très simple à faire : si je le fais, vous pouvez le faire aussi ;) Et si vous n’y arrivez pas, cherchez sur Google : il y a des tutoriaux qui vous expliquent tout. Sur PC, vous pouvez monter sur Audacity, que je ne connais pas mais me semble aussi simple à utiliser.

La publication
Je publie ensuite le podcast directement sur mes blogs, en chargeant le son comme s’il s’agissait d’un document. En fonction du poids, vous pouvez aussi utiliser un service comme Soundcloud, où vous pouvez poster votre podcast si vous n’avez pas d’espace suffisant sur votre blog.

A vous de jouer !

Ecrire pour sa communauté

Vous allez embaucher un Community manager, et vous hésitez entre deux personnes.

Mon conseil : à compétences et qualités humaines égales, prenez toujours celui qui sait le mieux écrire. La plupart des relations avec nos membres se font via l’écrit. Il est donc très important que celui ou celle qui le fera sache écrire convenablement.

Car bien écrire, c’est :
- traduire des idées simplement et clairement,
- savoir se mettre dans la peau de l’autre pour trouver les mots qui lui « parlent »,
- une compétence qui peut servir aussi pour d’autres services de l’entreprise.

Mon année 2010

Mon année 2010 a été passionnante, vraiment passionnante, car j’ai eu la chance de lancer et réaliser beaucoup de projets, et d’en faire partie d’autres.

En voici une petite liste :
- Je suis devenu formateur, avec le numéro 11921742492

- J’ai lancé les Ateliers du Community manager, une offre de formation composée de 3 modules se proposant de vous aider à créer et animer votre communauté

- J’ai créé le Magazine des communautés, un magazine en ligne dont les deux premiers numéros sont accessibles ici. Le troisième est terminé, mais je me suis laissé dispersé par d’autres projets moins importants qui du coup m’ont fait perdre du temps sur sa parution

- J’ai rencontré et interviewé Seth Godin

- J’ai écrit un livre, Comment devenir un super papa, et je suis en train d’en terminer un deuxième, chez le même éditeur, Papa de jumeaux. J’ai aussi le projet de rééditer des livres écrits dans une autre vie, et d’en faire des applis iPhone / iPad

- Je suis intervenu dans une dizaine de conférences, tables-rondes et autres événements

- J’ai été interviewé par de nombreux étudiants, des bloggueurs, des personnes en reconvertion professionnelle, des journalistes,…

- J’ai fêté les 2 ans du blog du freelance, un blog sur lequel j’aide quotidiennement les indépendants, freelances et autres petites sociétés à développer leur business

- Je me suis acheté un vélo, ce qui a donné naissance à plein de nouvelles envies, comme celles de deux applications iPhone qui, je l’espère, verront le jour en 2011, ainsi que d’un blog autour du vélo en ville

- J’ai fêté le 500ème inscrit au Café des Community managers, la réunion mensuelle qui réunit les professionnels de ce métier

Et pour 2011 ?

Mes maîtres-mots pour cette nouvelle année seront  :
- applis iPhone, avec ces deux projets cités plus haut, ainsi qu’une troisième pour les papas
- des freelances, avec une journée spéciale, composée d’ateliers et de conférences pour devenir, se développer et s’affirmer en tant qu’indépendant,
- des communautés, notamment avec quelques séminaires très ciblés

-->