Formation à distance Community manager

Je forme de plus en plus de personnes à distance, tant en France qu’à l’étranger.

D’où l’envie d’aller plus loin et de permettre à plusieurs personnes de suivre en même temps et ensemble la même formation. Les avantages pédagogiques d’une telle démarche sont évidents : confrontations d’idées, partages et enrichissements mutuels, dialogues permanents,…

Concrètement, cette formation dure 15 semaines. Elle est composée de 3 modules de 5 semaines, chaque semaine correspondant à une leçon.

Capture d’écran 2012-03-23 à 15.02.52

Cette formation regroupe et enrichit les modules de formation que je propose actuellement. En les réunissant ainsi, j’ai voulu vous offrir une expérience complète et beaucoup plus riche que si vous aviez choisi un module à la fois.

Les rassembler n’était cependant pas suffisant : j’ai donc repensé chaque module existant, que j’ai structuré différemment de façon à ce qu’ils se complètent harmonieusement, tout en y apportant de nouveaux éléments, tels des documents pratiques et des rencontres avec des experts.

L’enseignement se fait à distance, via une plate-forme collaborative dédiée.

La formation comprend :
- un projet personnel,
- des exercices,
- des interviews d’experts,
- l’accès à des documents pratiques,
- un Webinar hebomadaire.

Les 3 modules
Le premier module s’intitule «Créer et animer sa communauté».
Au terme de cet atelier, vous serez en mesure de construire, développer et animer votre communauté. Pour cela, je vous aiderai à vous poser les bonnes questions, à planifier les étapes de sa création et à inscrire votre démarche au coeur de la stratégie de votre structure (entreprise, association,…).

Le second module s’intitule «Produire des contenus communautaires.
Newsletter, blog, forum, email, modération, tweets,… L’écrit est au coeur de la vie communautaire. Vous apprendrez à créer du contenu pensée pour votre communauté. On travaillera sur différents formats : son, vidéo, texte, applications tierces,….

Le troisième module s’intitule «Les réseaux sociaux au service de la communauté»
Aujourd’hui, les réseaux sociaux sont devenus incontournables. Or, y être pour y être n’a aucun intérêt. La question est de savoir comment les utiliser au profit de votre communauté. Votre utilisation des réseaux sociaux apportent-elle de la valeur à votre communauté ou constitue-t-elle un risque de fragilisation des liens intra communautaires ? Quand avoir une page Fan sur Facebook ? Qui et comment animer un fil Twitter ?

A qui s’adresse-t-elle ?
Cette formation s’adresse aux personnes désireuses de se former rapidement, d’acquérir une méthode et des «réflexes» applicables dans n’importe quel environnement, grand public ou professionnel. Cette formation permet de mener à bien tout projet à composante communautaire, qu’il soit en gestation ou déjà existant.

Quand débute-t-elle ?
La première session débute le 2 avril 2012 et dure jusqu’au 29 juin 2012.

Combien ça coûte ?
La formation coûte 3500 €HT pour les 15 semaines, soit moins de 240 euros par semaine. Etant formateur agréé, ce dispositif peut donc être pris en charge. Pour les particuliers, des facilités de paiement peuvent être aménagées.

Renseignements et inscriptions
Téléphone : 06 45 92 65 20
Email : [email protected]

Community managers freelance

Vous êtes Community manager (en poste et/ou avec des fourmis dans les jambes), et vous souhaitez vous mettre à votre compte ? Excellente idée.

Je vous ai concocté un petit module en 6 leçons, dont le but est simple : vous aider à mettre les pieds à l’étrier et à vous lancer.

En clair, ce module, mêlant vidéos et textes, est destiné :
- à ceux qui ont envie de vivre une aventure passionnante,
- à ceux qui veulent entreprendre et prendre leur destin en mains,
- à ceux qui ont le courage, la persévérance et l’envie de s’épanouir en faisant une activité qui leur ressemble,
- à ceux qui veulent changer le monde.

Ce dont vous avez besoin pour le suivre ?
L’envie d’apprendre.
De la passion.
Du coeur.
Et du travail – beaucoup de travail.

Voici le déroulé du module :

Comment devenir freelanceEt voici le lien pour vous lancer : https://learnable.com/courses/les-ateliers-du-freelance-comment-devenir-freelance-896

#cmgrchat, un excellent hashtag pour les community managers

Certains d’entre vous le connaissent peut-être déjà, d’autres vont sans doute le découvrir : #cmgrchat, voici un hashtag intéressant à suivre autour du community management.

Interview de Andrew Krzmarzick, Community manager de Govloop

Mardi soir, j’étais invité en fin de journée par Bercy à rencontrer Andrew Krzmarzick, Community manager de Govloop, un réseau social destiné aux agents de l’administration américaine.

Andrew était intervenu plus tôt dans la journée au colloque « Génération Y et gestion publique : quels enjeux ?« , organisé par l’Institut de la gestion publique et du développement économique (IGPDE).

Dans cette interview, Andrew nous rappelle ce qu’est Govloop, à quoi sert ce réseau social utilisé par 45 000 personnes dans le monde entier, et partage également un peu de son quotidien.

A la fin de l’interview, Andrew nous confie qu’il a été un ancien séminariste et que son rôle de Community manager lui rappelle, par certains aspects, celui d’un prêtre. Pour Andrew, le succès de Govloop s’explique parce qu’il n’a pas été créé par l’administration américaine, mais par une poignée de personnes qui voulaient faire évoluer les choses à travers le partage d’information et les rencontres. Ce constat, je le trouve très intéressant, plein de bon sens, et qui peut en partie expliquer l’échec de nombreuses initiatives, plus ou moins communautaires…

Community manager freelance

Etre Community manager freelance, c’est passionnant mais ce n’est pas forcément de tout repos.

Avoir sa première référence client, facturer, prospecter, gérer plusieurs clients en même temps… Pas évident quand on n’a jamais fait cela auparavant.

Si vous êtes community managers freelance ou si vous envisagez de vous lancer, je vous propose les Ateliers du Freelance, des mini formations de 2 heures pour vous aider à vous professionnaliser et/ou à vous mettre les pieds à l’étrier.

J’y aborde des sujets comme « Devenir freelance », « Trouver des clients sur les réseaux sociaux », « les outils du freelance, de la facturation à la gestion de projets en ligne »,…

Le prochain atelier a lieu ce vendredi, et il vous aidera à trouver des clients sur les réseaux sociaux.

C’est par ici : http://www.lesateliersdufreelance.com/p/calendrier.html

Des podcasts pour votre communauté avec Audioboo

Lilian Mahoukou, du blog Doppelganger, m’a récemment fait découvrir Audioboo, un service qui permet d’enregistrer 5 minutes de sons et de le partager.

J’ai trouvé cela vraiment épatant (j’adore la radio !) et surtout, excessivement simple d’utilisation – en plus, ce service fonctionne aussi depuis un smartphone. Voilà typiquement un service bien pensé, qui peut apporter beaucoup de choses à vos communautés.

Du coup, cela m’a ainsi permis de lancer plus rapidement un projet sur lequel j’étais en train de travailler : la Minute du Freelance, qui, comme son nom l’indique, consiste, en 60 secondes, à apporter des idées et des astuces aux freelances sur un thème donné.

Vous pouvez utiliser Audioboo pour…
- annoncer les événements de la communauté
- lancer un débat
- créer une radio de la communauté
- inviter une personnalité pour une interview ou une session de questions/réponses
- interviewer des membres

Bref, les formats et les idées ne manquent pas.

A vous de jouer !

Intro to Audioboo from Mark Rock on Vimeo.

Martin Aubut : « Est-ce que vos membres recommandent votre communauté ? »

Martin Aubut Martin Aubut : Est ce que vos membres recommandent votre communauté ?

Nos interviews canadiennes se poursuivent, réalisées avec Kim Auclair, la fondatrice de MacQuébec : après Bruno Boutot, Sylvain Grand’Maison, Mario Asselin, Jean-Luc SansCartier, Laurent Maisonnave et Gabriel Rodrigue, voici Martin Aubut, ancien responsable d’une communauté de plus d’un million de membres. (Lire la suite…)

Jean-Luc SansCartier : « Etre Community manager, c’est un job 24/7 ! »

-1Suite de nos interviews canadiennes… Après Bruno Boutot, Sylvain Grand’Maison et Mario Asselin, voici Jean-Luc SansCartier, le Community manager de iWeb, très actif sur le Web depuis des années et l’un des organisateurs du nouveau Festival Geek de Montréal, les 6 et 7 mars 2010. (Lire la suite…)

Les Community Talks, une page spéciale sur Facebook

Sur Facebook, je viens de créer une page spéciale pour les Community Talks, les podcasts du Community management.

Cette page vous permet de :
- réécouter les précédents podcasts. Pour mémoire, le premier podcast était consacré au métier de Community manager ; le second abordait les forums.
- de poser des questions et d’échanger sur les précédents et prochains podcasts
- de proposer les thèmes des prochains podcasts

Plus c’est simple, mieux c’est

La pression est parfois forte d’imposer des gadgets à sa communauté. Certains « gadgets » qu’on se sent obligés d’imposer car les « autres » l’ont sur leurs communautés – attention : quand je dis gadget, je ne suis pas péjoratif ; je suis moi-même un grand consommateur de gadgets (nouvelles fonctionnalités web,…) et je prends un vrai plaisir à en tester chaque jour de nouveaux, sur Internet et ailleurs. Seulement voilà, quand on parle de communautés, il faut y regarder à deux fois.

Plutôt que de « céder » à la pression environnante, interrogez-vous vraiment sur l’opportunité d’avoir, par exemple, un compte Twitter si aucun de vos membres ne l’utilisent… Certes, c’est sympa d’en avoir un, et peut s’avérer efficace pour recruter de nouveaux membres (même si je pense que vos membres sont les meilleurs ambassadeurs de leur communauté), mais vous faire plaisir est une chose, faciliter et enrichir la vie de votre communauté en sont des autres.

Un peu dans le même ordre d’idée, Craiglist, le site de Craig Newman, est un des sites les plus visités au monde. Allez-y, et vous serez d’accord avec moi si je vous dis que côté design, ce site n’est pas vraiment folichon – c’est le moins qu’on puisse dire ! Et pourtant : chaque jour, des centaines de milliers d’utilisateurs y font du business, trouvent un job, un nouvel appartement ou revendent une lampe de séjour. C’est un site simple, sans chichi, qui va droit au but.  Soit, exactement ce que recherchent ses utilisateurs… Un exemple à suivre pour nos communautés.

-->